Agence : 7 Quai Maréchal Joffre - 69002 LYON

Tel : 04 81 91 62 52 / Mail : atelierdubocal@free.fr

  • Notre compte Facebook
  • White Google+ Icon

1/2

VAULX-EN-VELIN (69) 

LA GRAPPINIERE

Maître d’ouvrage : SPIRIT IMMOBILIER
Partenaire : Rue Royale Architectes
Étendue de la mission : Maîtrise d’oeuvre complète
Montant des travaux : 100 000€ HT

Surface de projet : 1989 m² dont 1242 m² d’espaces extérieurs

A l’instar des cœurs d’ilots « conventionnels », le jardin collectif des logements se situe sur une dalle. Le projet paysager prend en compte à la fois le contexte urbain, les demandes du programme, mais aussi le projet architectural. Il vise à créer un espace qualitatif, participant au cadre de vie, tout en conservant l’intimité des logements.

 

* Le jardin sur dalle, plusieurs niveaux de lecture du paysage

Avec une conception en urbanisme de dalle, la plupart des espaces paysagers du projet sont « décollés » du sol notamment l’ensemble du cœur d’îlot, mais cela concerne aussi les toitures végétalisées. Les aménagements sur dalle créent naturellement une rupture physique avec le paysage de la rue, car ils sont décollés du sol. Il s’agit alors de tisser des connections entre la dalle et son contexte urbain, par des liaisons piétonnes étirées sur l’espace public, et en donnant à voir le jardin depuis l’extérieur. Plusieurs niveaux de lecture sont à prendre en compte depuis l’échelle du quartier à celle des logements situés dans les étages les plus hauts.  

A l’échelle du quartier / un jardin discret mais perceptible

Le cœur d’ilot est caché mais on le devine depuis le quartier. Seuls quelques éléments du jardin donnent directement sur les avenues du 8 mai 1945 au Sud et Jean Moulin au Nord de l’îlot. La végétation débordera sur ces limites pour donner à voir la dominante végétale de cet espace. En revanche, la façade Est du projet a un grand linéaire donnant sur la rue d’Artik. Cette grande coursive surplombant la rue sera végétalisée et plantée de manière généreuse mais discontinue afin de créer une frange verte dissociant la rue, du bâtiment.

L’aménagement du futur jardin public sera en lien avec les accès piétons de la dalle, dans le prolongement des deux escaliers d’accès entre les maisons.

 

A l’échelle des étages/ un festival de couleur

Le travail en plan masse est important pour les étages surplombant l’espace et les logements qui donneront sur le jardin sur dalle. Le projet est composé comme un jardin généreux où le végétal a sa place et foisonne. Un cheminement principal réunit du Nord au Sud toutes les fonctions (accès au jardin public par des escaliers, accès aux maisons par de petits cheminements de traverse, accès aux coursives du collectif). Il permettra la déambulation au milieu d’un jardin luxuriant.

 

A l’échelle proche de la dalle / Un jardin caméléon

Le jardin de la dalle s’adapte aux nombreux accès du projet, depuis les entrées privatives des maisons, aux liaisons piétonnes et aux appartements ouvrant sur la dalle. Les plantations et quelques palissades jouent l’opacité pour préserver l’intimité des RDC.

La hauteur des arbustes et leur persistance est judicieusement choisie afin de créer un filtre, limitant la perception de l’intérieur des logements. Celle-ci est renforcée par la présence d’une palissade en bois. 

* Des cheminements piétons identifiés

La dalle est parcourue par un cheminement interne Nord-Sud qui vient lier l’ensemble de l’espace. Ce chemin est aussi un véritable espace de rencontre pour les habitants. Il s'élargit pour devenir une petite placette, exposée plein Sud, où des assises permettent les palabres à l'ombre des arbres et des bâtiments.

Des césures Est-Ouest viennent ramifier cette déambulation. Deux escaliers, côté Ouest, donnent directement sur le futur jardin public accolé à l’opération. Les abords de ces dernières sont végétalisés afin de donner à voir la présence foisonnante du végétal en cœur d’ilot depuis le jardin public.

Enfin de petits chemins permettent d’accéder au pas de portes logements individuels. Ils se faufilent à travers la végétation pour et disparaitre à proximité de l’accès au logement.

Des espaces plantés adaptés à l’intimité des logements

Le végétal joue plusieurs rôles dans le projet. À la fois véritable plaisir des yeux, des odeurs, baromètre des saisons, il permet de gérer l’interface entre l’intimité des logements en rez-de-chaussée et l’espace collectif du cheminement central. Par exemple, des bandes plantées d’arbustes majoritairement persistants et de vivaces sont systématiquement plantées pour distancier le regard public de l’intérieur du logement. Cela offre également une diversité de strates favorable à la biodiversité.

QUOI ?

Logements

OU ?

Vaulx-en-Velin (69)

QUAND ?

Concours 2016

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now